L’alimentation des seniors

pexels-cottonbro-4057756

Le terme « senior » est souvent évoqué pour désigner des personnes âgées. Mais à quel âge fait-on partie de ce club tant évoqué ? Et surtout, quelle sont les règles pour l’alimentation des seniors ?

Qui sont les seniors ?

Dans le monde professionnel, les collègues de travail considèrent comme seniors les personnes ayant travaillé depuis plus de 10 ans dans la même boîte. C’est une façon pour eux de reconnaître à la fois les soi-disant « expériences » que celles-ci auraient accumulées et le « savoir-faire » qu’ils auraient manifesté. Nous nous mettrons d’accord que l’âge de ces personnes peut largement varier.

Dans la sphère familiale, nous qualifions de seniors les parents dont les noms et les prénoms sont identiques à ceux de leurs enfants. C’est une façon de distinguer le plus âgé du plus jeune. 

Ainsi, plusieurs contextes peuvent nous mener à différentes conceptions de ce qu’est un senior. Toutefois, dans la vie courante, nous parlons de seniors pour désigner les personnes âgées considérées comme fragiles et présentant parfois certaines incapacités. Mais là aussi, aucun âge précis ne peut être avancé, car certains individus se portent nettement mieux que d’autres à des âges similaires.

Les seniors en France

En France, l’INED (Institut National d’Études Démographiques) a publié sur son site https://www.ined.fr des statistiques comme quoi l’espérance de vie à la naissance des Français, pour l’année 2019, était de 79 ans pour les hommes et 85 ans pour les femmes. Une analyse des données permet de constater que le risque de mourir connait une augmentation nette aux environs de 65 ans.

Le choix de cet âge de référence nous amène à penser que, en général et du point de vue de la santé, une personne est donc considérée comme senior à l’âge de 65 ans, un point à partir duquel l’INED lui-même commence à « douter » de la survie du sujet concerné. Rappelons que l’âge de la retraite est fixé à 62 ans en France et à plus de 60 ans dans la plupart des autres pays sauf en Bolivie et au Népal qui est à 58 ans.

Bref, tout cela pour dire que les seniors sont des personnes à la santé fragile, conséquence normale du processus de vieillissement. Pour eux, une bonne hygiène de vie est plus qu’indispensable pour garder la forme. Or une bonne hygiène de vie passe forcément par une bonne hygiène alimentaire.

Quelques conseils pratiques pour l’alimentation des seniors

Les seniors doivent bien s’alimenter, voici nos conseils sur ce point :

  • Les seniors sont plus sujets à la déshydratation, car la perception de la soif est légèrement altérée chez eux. Selon le site https://www.doctissimo.fr, le besoin en eau d’une personne âgée est de l’ordre de 30 ml par kilo (de poids corporel) par jour. Ainsi, une personne de 60 kg doit par exemple consommer 1,8 litre d’eau par jour ;

  • La masse musculaire du corps humain commence à fondre à partir de 30 ans et plus rapidement à 50 ans. D’où la nécessité de freiner ce phénomène par la consommation modérée et régulière de produits laitiers (lait, yaourt, fromage, crème, etc.). En effet, la protéine animale contenue dans ces aliments assure la circulation des nutriments dans le sang, une transmission qui se dégradé au fur et à mesure que l’âge avance ;

  • Les protéines assurent un bon renouvellement des cellules et améliorent le système immunitaire. C’est pourquoi nous conseillons vivement la consommation d’aliments protéinés. Le poisson, les viandes de zébu et de porc, le blanc de poulet, le fromage, les œufs et les noix constituent les meilleures sources de protéines. D’ailleurs, l’Agence Nationale de Sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) recommande, pour les personnes âgées, la consommation de 1 g par kg (de poids corporel) par jour de protéines.

  • La consommation de fruits et de légumes constitue le principal apport en vitamines et en minéraux pour les seniors. Des éléments fondamentaux pour le bon fonctionnement de leur organisme. Mais ces aliments sont aussi riches en fibres, des éléments qui rétablissent le trouble du transit intestinal chez ces individus. En effet, le Programme National Nutrition Santé (PNNS) recommande la consommation quotidienne de 5 fruits et légumes pour tous les individus sans exception.